L’ancienne Maison Forestière, à front de chaussée de la Hulpe, et sa future extension contemporaine accueilleront un restaurant dit bio-bistronomique, dans un concept « du potager à l’assiette », avec des produits locaux et de saison. Il proposera 100 couverts environ et s’étendra sur 2 niveaux. Ses 2 terrasses seront orientées vers l’anneau.

Hier

Datant de 1873, soit quelques années avant l’aménagement de l’hippodrome, l’ancienne Maison Forestière correspond à l’architecture typique des maisons de ville bruxelloises ouvrières. Sa fonction était exclusivement forestière. Son passé est dès lors plutôt lié à la Forêt de Soignes qu’à l’hippodrome.

L’annexe a été érigée en 1905.

Aujourd’hui vide, la maison a longtemps abrité la Fondation Internationale Yehudi Menuhin, dont l’objet social est de créer des ponts entre les cultures et de soutenir les artistes émergents.

Demain

Le projet valorise un bâtiment typique de cette architecture d’époque et l’augmente d’une extension contemporaine offrant ainsi une jonction entre chaussée et site de l’ancien hippodrome, entre ville et nature, entre urbanité et espace vert.

Le projet pour ce lieu unique vise à développer un concept dit « du potager à l’assiette », avec une approche gourmande valorisant des produits de qualité.

Le principe ici est de proposer une cuisine de Chef avec une vision fortement différenciée : une cuisine naturelle et gourmande issue d’une agriculture raisonnée, sans additifs, avec des produits frais et de saison et une sélection de vins naturels. Une cuisine de qualité qui va au-delà des clichés d’une cuisine dite gastronomique et peu accessible.

Ce restaurant s’adressera aux promeneurs, aux visiteurs du DROH!ME Melting Park, mais également aux personnes travaillant dans ou pour les bureaux environnants. Il est destiné à une clientèle de « curieux », en quête de découvertes et de plaisirs gustatifs nouveaux et créatifs.

Le projet conserve la Maison Forestière et prévoit une extension du volume en façade arrière. Seule cette dernière subira des modifications au niveau des ouvertures pour assurer le raccord entre les deux volumes.

  • L’extension contemporaine abrite le rez-de-chaussée, qui s’ouvre sur une terrasse orientée vers l’anneau, et le 1er étage prolongé par une terrasse qui rejoint la piste de l’hippodrome. Un escalier et un ascenseur assurent l’accès pour tous aux deux niveaux.
  • L’extension est dédiée à l’espace restaurant, avec environ 100 places assises sur deux niveaux. D’environ 250 m², elle se veut contemporaine, respectueuse du bâtiment existant et intégrée à son environnement.
  • La restauration proposée est développée dans un concept durable, favorisant les produits locaux et une cuisine qualifiée de « bio-bistronomique ».
  • Un escalier permet aux promeneurs et visiteurs du site d’accéder directement à la piste.
  • L’ensemble conserve un caractère boisé.

Top