LETTRE OUVERTE AUX BRUXELLOIS

En réponse aux attaques contre le projet DROH!ME Melting Park 



Chers Bruxellois,

Vous avez peut-être reçu de la part des comités des « Amis de l’Hippodrome » et « Pas question », un certain nombre de documents faisant part de leurs vives inquiétudes quant au projet DROH !ME Melting Park, chargé de la réhabilitation de l’hippodrome d’Uccle Boitsfort.

Ces préoccupations sont également les notres et nous tenons, par le biais de cette lettre ouverte, à recontextualiser et à rectifier les informations qui circulent, dans la mesure où celles-ci sont si pas erronées, en tous cas partielles et partiales. Face à cette campagne de désinformation et ces procès d’intention, nous ne pouvons que vous encourager à prendre vos propres renseignements dans les demandes de permis d’urbanisme et d’environnement, qui sont librement consultables en nos bureaux. Le dossier étant complexe, nous sommes conscients que ces documents peuvent être volumineux à lire. L’équipe de DROH!ME est donc à votre entière disposition si vous souhaitez des informations sur le projet.

Pour rappel, la réhabilitation du site de l’Hippodrome est une initiative de la Région de Bruxelles-Capitale. Consciente de la vocation et du potentiel du site classé et laissé à l’abandon pendant plus d’une vingtaine d’années, elle lance un appel d’offre en 2012 pour développer un parc accessible à tous, avec des activités récréatives, éducatives et culturelles qui s’intègrent harmonieusement pour incarner une Porte d’entrée vers la Forêt de Soignes.

En 2014, sur les 7 projets introduits, DROH!ME Melting Park est retenu par la Région pour son profil totalement intégré au site, tant dans son aspect patrimonial qu’environnemental. Un projet qui satisfait le cahier des charges imposé par la Région.

Un projet de réhabilitation qui s’est construit en prenant en compte l’ensemble des parties prenantes :

  • A ce jour, 9 réunions d’informations publiques ont été organisées à l’initiative de DROH!ME afin d’écouter, d’informer et rassurer les usagers, les riverains et tous les Bruxellois concernés par le devenir du site.
  • Un site internet a été mis en place afin de permettre une interface d’échanges transparents sur les vocations et les avancements du projet. Une plateforme consultable par tous en tout temps.
  • En 2014, nous avons permis la réouverture physique du site de l’Hippodrome, dont l’accès se fait, désormais en toute sécurité, notamment par l’entrée principale et historique du site, qui donne sur un Point d’information vers les équipes qui portent le projet de réhabilitation.

Par ailleurs, le projet DROH!ME Melting Park a fait l’objet d’une étude d’incidences, réalisée par le bureau d’étude indépendant Aries, afin de déterminer ses impacts sur l’environnement. Cette étude a été suivie, comme le veut la réglementation, par un comité d’accompagnement composé de Bruxelles Développement Urbain, Bruxelles Environnement, Direction des Monument et Site, Bruxelles Mobilité, Vivaqua, la STIB et City Dév ainsi que les Communes d’Uccle, Watermael-Boitsfort et Bruxelles Ville. Plus d’une centaine de réunions avec toutes ces administrations en découlent.

Cette étude confirme la pertinence du projet au final, et a émis  plus de 300 recommandations afin de réduire l’impact de ce dernier sur des aspects tels que la mobilité, l’environnement sonore, la programmation… Ainsi, les équipes de DROH!ME, entourées de nombreux experts, se sont attelées à analyser et amender le projet afin de réduire ses effets sur l’environnement. Suite aux recommandations de l’étude d’incidences, nous avons déposé des demandes de permis amendés en août 2017.

Ce contexte rappelé, il convient de revenir sur ce qu’est et prévoit le projet DROH!ME Melting Park, en partant des slogans répandus par ‘Pas question’ et ‘Les Amis de l’Hippodrome’ :

– « Transformation de la Forêt en zoning évènementiel » : Il n’est nulle part question, dans le Projet DROH!ME Melting Park, d’exploiter la forêt, mais au contraire de participer activement à sa protection en assumant notre rôle de Porte d’entrée de la Forêt de Soignes : faire office de tampon entre la ville et la forêt et éduquer ses usagers. Pour répondre à cette double fonction, le projet prévoit la mise à disposition d’une série d’infrastructures comme le demande le schéma de structure de la Forêt de Soignes : le réaménagement du parking existant, des sanitaires et de la restauration, ainsi que des activités pédagogiques et de sensibilisation au respect de la nature. La Maison de la Forêt incarnera notamment cette fonction.

– « Privatisation/marchandisation de l’espace public » : Depuis le début, DROH!ME a pour objectif de rendre l’Hippodrome aux Bruxellois en offrant un parc public ouvert à tous et en grande partie gratuit, à dimension humaine, sportive, éducative et culturelle. Seule une partie des activités seront payantes, telles que le golf, le mini-golf ou la patinoire. DROH!ME met à disposition gratuitement : une plaine de jeux régionale, une maison de la forêt, des agrès sportifs, l’anneau de course réhabilité, la maison du sport, des terrains multi-sports ou blocs d’escalade… Une activité payante ne signifie en aucun cas que celle-ci sera privatisée.

– « Une surexploitation du site » : La programmation et ses incidences font l’objet d’une attention particulière des équipes pour s’intégrer au site.

  • Chacune des activités fait l’objet d’un examen avant (en correspondance avec les valeurs DROH!ME, demande au besoin de permis d’environnement et autres autorisations, réunions préalables, mise en place de conventions, respect d’un cahier des charges), pendant (monitoring, comptage, réunion de suivi toutes les semaines pour les activités temporaires, mise en place d’un plan de mobilité et d’une gestion dynamique des parkings, plans lumières et tests sons) et après (débriefing, évaluation et bilan) son déroulement.
  • Les activités annoncées pouvant accueillir maximum 4.500 personnes sont exceptionnelles. Elles se limiteront à 4 fois par an maximum (et non ‘au moins’ comme le prétendent les comités) et seront soumises aux autorisations requises. Ainsi, il reviendra aux autorités publiques compétentes de cadrer de leur bonne tenue.
  • Par ailleurs, le projet DROH!ME ne met pas en place un « pôle événementiel » comme c’est affirmé puisque la location de salles ne représente que 6,81% des revenus du futur parc.
  • Ces activités sont localisées dans la partie du site qui n’est pas en zone forestière mais en zone constructible, la plus proche de la chaussée de la Hulpe.
  • Les recommandations de l’étude d’incidences qui ont été intégrées dans les demandes de permis, notamment en termes de lumière, de bruit et de mobilité, permettent que les activités projetées n’aient pas d’impact sur la zone Natura 2000 ; le permis d’environnement contiendra par ailleurs toutes les conditions d’exploiter contraignantes que les autorités jugeront nécessaires d’imposer.

– « La Terrasse de l’Hippodrome » :  L’activité de la Terrasse de l’Hippodrome a été couverte en 2017 par des permis d’environnement et d’urbanisme dûment délivrés par les autorités, ce qui n’était par ailleurs pas le cas avant. Cette activité de détente a fait l’objet d’une profonde refonte afin de correspondre à l’ADN du site. Il s’agit d’une preuve de bonne maitrise des activités déployées en imposant aux organisateurs des règles strictes en matière de mobilité, de son et de lumière : fin du stationnement sur l’anneau, un niveau sonore limité, des horaires cadrés… ce qui donne confiance pour le développement futur du projet.

– VO group : le groupe n’est qu’un des actionnaires de DROH!ME ; la majorité des actionnaires sont des investisseurs bruxellois, qui misent sur un projet d’avenir pour leur ville et ce site emblématique ;

– Le parking :

  • La tarification du parking fait partie de la politique de mobilité impulsée par le projet DROH!ME, afin d’inciter les usagers du parc vers des modes de déplacement doux et respectueux de l’environnement. Il ne sera en aucun cas privatisé.
  • Ce parking a été implanté en toute légalité il y a plus de cent ans. Il permet un accès direct aux promeneurs vers le massif forestier de la Forêt de Soignes et formalise la fonction de Porte d’entrée. Il constitue un accessoire de la Forêt de sorte que son maintien dans la zone forestière peut être autorisé.
  • Le parking se situe effectivement sur une zone de protection 3 de captage d’eau. Afin de préserver celle-ci, le parking fera l’objet de travaux de réaménagement visant à garantir son imperméabilité. Il ne représentera donc plus aucune menace, ce qui est une amélioration considérable par rapport à la situation existante.
  • Depuis 2016, nous pouvons déjà observer qu’il n’est plus possible de se garer sur l’ancien anneau de course. En 2019, le parking du golf sera supprimé pour permettre une circulation sans voiture sur l’ensemble du site. Ce qui représente un grand progrès en termes de sécurité des usagers et du respect l’environnement.

– « Des solutions farfelues en termes de mobilité » : Différentes alternatives et solutions de mobilité sont déjà mises en place pour permettre de fluidifier l’entrée du site : parkings de délestage, parkings avoisinants, plans de mobilité, manager mobilité… Chaque activité sera étudiée en amont pour identifier ses besoins en termes de mobilité, et mettre en place une solution sur mesure. La gestion des parkings via des applications, des conventions avec le voisinage en fonction des besoins permet d’éviter les situations apocalyptiques que ‘Pas question’ et ‘Les Amis de l’Hippodrome’ croient pouvoir décrire. Pour plus d’information, nous vous invitons à prendre connaissance du plan de mobilité joint à la demande de permis d’urbanisme et d’environnement suite aux recommandations de l’étude d’incidences.

– « Les ‘poches’ dans le permis » : La demande de permis qui fait l’objet de l’enquête publique ne porte pas sur certaines  poches d’activités comme le golf, le parcours des cimes, le belvédère des cimes et la plaine de jeux, qui feront le cas échant l’objet de demandes de permis ultérieures. Toutefois, leur impact sur l’environnement a été pris en compte dans l’étude d’incidences afin d’offrir une vue globale des incidences du projet, sans qu’il soit requis de demander d’emblée un permis pour toutes les activités étudiées. Les poches pourraient aussi faire l’objet d’une évaluation appropriée et actualisée des incidences au regard de Natura 2000 et intégreront les recommandations émises par l’étude d’incidences.

– « Une Maison de la Forêt au détriment de la Forêt » : La Maison de la Forêt sera un bâtiment exemplaire par l’utilisation de matériaux entièrement éco-responsables et durables. Suite aux recommandations de l’étude d’incidences, elle est déplacée en bout de piste et n’implique aucun abattage d’arbres. Cette maison sera gérée en collaboration avec Bruxelles Environnement afin de constituer un lieu de sensibilisation, d’éducation au respect de l’environnement, avant de découvrir les multiples facettes de la Forêt de Soignes.

– Toutes les normes en vigueur régissant le site sont systématiquement appliquées pour le projet. L’environnement est de facto respecté en tout point.

Il en ressort que nous nous inscrivons dans un processus de transparence et d’écoute pour permettre la construction d’un projet respectueux des avis et des considérations des instances et des administrés qu’elles représentent.

 

En résumé, nous regrettons que de nombreuses informations inexactes soient régulièrement répandues  à propos de ce projet.

Le projet est en effet largement caricaturé, en méconnaissance des éléments de fait et du dossier.

Nous déplorons cette stratégie de désinformation qui agite des craintes non fondées, à coup de slogans faciles, sans même permettre une discussion raisonnée.

Nous sommes donc heureux de pouvoir vous permettre de vous faire une autre opinion lors de la Commission de concertation.

Tous les aspects qui vous préoccupent y seront traités, sans préjugés, sachant aussi que le projet a de nombreux partisans, désireux de faire vivre un site trop longtemps laissé à l’abandon et qui mérite d’être à nouveau découvert par tous, Bruxellois ou non.

Notre souci est aussi de réaliser cet objectif de manière respectueuse du site. Nul n’a le monopole en la matière.

Les équipes de DROH!ME